Les jeunes ne restent pas insensibles aux pouvoirs du print… Bien au contraire ! S’ils sont des lecteurs moins assidus que leurs aînés, ils semblent en revanche bien plus réceptifs à leurs lectures, et portent un avis tranché sur le courrier publicitaire idéal. La preuve en chiffres et en images.